dimanche 11 novembre 2012

Les Brésiliens découvrent le Carnaval de Dunkerque

 Cet article est dédié à mon mari, Sandro, le plus dunkerquois des Brésiliens



Hier, samedi 10 novembre 2012, a eu lieu un événement insolite à l'Alliance Française de Vitoria: la présentation du Carnaval de Dunkerque! Avec comme maîtres de cérémonie, Sandro et moi-même.
Le but de notre atelier était surtout de surprendre les Brésiliens, étudiants en français de l'Alliance Française et du Centre de Langues de l'UFES.

Pari gagné puisque ceux-ci ont été étonnés de découvrir une autre dimension de la culture française.
Loin des dorures de Versailles, loin des macarons Ladurée, loin du soleil de Provence et des savonettes des Galeries Lafayette (et du petit Carnaval fleuri de Nice...) ...nous les avons emmenés au pays des beurt'ches, des clet'ches, des wiches et des zot'ches (tiens essayez de répéter ça en mode "virelangues!!").

En effet, en tant que professeurs de français langue étrangère, Sandro et moi sommes très attachés à faire découvrir la France des terroirs, des villages, des monuments aux morts et des fêtes traditionnelles. Les Logis de France plutôt que le Fouquet's, les gîtes de France plutôt que les Mercure.

Venant moi-même d'une région à l'identité très forte, vive, et terriblement généreuse, c'est toujours avec plaisir que je partage les traditions des Flandres. Il y avait Saint-Martin hier, il y aura la Sainte-Catherine et Saint-Nicolas après demain, et bien sûr, aujourd'hui, le Carnaval.

Et notre premier plaisir en salle de classe avec les Brésiliens et de leur faire traduire le nom de ce peuple si chaleureux: les Flamands...
Vous êtes au courant de la traduction en portugais?
Flamand, c'est tout simplement Flamengo...comme le plus grand, l'éternel, l'inégalable club de foot de Rio! MENGÃO!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

La consigne était simple: apporter quelques accessoires, histoire de se mettre dans l'ambiance.
Aidés par une météo pluvieuse, et humide comme une bande de Malo-les-Bains, chacun s'est mis dans la peau de son personnage.



Mais là, je dois vous avouer une petite chose. La préparation de nos cletches n'a pas été une mince affaire. Je n'avais pas pensé à apporter le mien dans la valise et Sandro n'a pas encore créé le sien. Il nous a fallu trouver des accessoires et du maquillage.
Imaginez un peu: 15 $R pour un boa, 22 $R pour des lunettes en plastique, 25 $R pour une perruque.
Et en guise de maquillage, je n'ai trouvé qu'une petite palette de maquillage pour enfants...
Cela m'a confirmée dans l'idée que Dunkerque est à 500% la ville du Carnaval, la seule à disposer de deux Fourtydems et un Stoprix achalandés toute l'année, à des prix ultracompétitifs!
Vitoria, le Brésil doivent encore me prouver que le Brésil est la patrie du Carnaval!

Nous sommes donc entrés dans la salle de cours bras dessus-bras dessous, en chantant "A Dunkerque". On a emmenés les élèves dans un petit tas, bien en rythme et bien maîtrisé!

Nous leur avons posé une première question: "à votre avis, combien de temps dure le Carnaval de Dunkerque". Tous étaient loin du compte: 3 jours, 1 semaine, 3 semaines...Ils n'en revenaient pas d'apprendre que notre Carnaval commence en janvier et se termine en avril. Une question les préoccupait: s'agissait-il de jours fériés?





Ensuite, nous avons passé des photographies personnelles de Dunkerque, du bain des givrés, de l'avant-bande, de la bande, du jet de harengs, du rigodon final, de l'après-bande, des chapelles, des masquelours, des géants,de la clique, du tambour major, du Géant vert...

Nous leur avons présenté des extraits de l'excellent film documentaire "Le Carnaval de Dunkerque" réalisé par Joël Bourdeaud'hui (Mamoka Films), avec les explications de Jean Chatroussat.
Nous avons essayé de dégager les ressemblances et les différences entre le Carnaval de Dunkerque et les Carnavals brésiliens: ainsi les parapluies rappellent-ils ceux du Frevo à Olinda, les Géants rappellent les chars allégoriques de Rio, le traverstissement des hommes en femmes est une caractéristique commune, les "Trois-Joyeuses" ou la période du mardi gras également, la similitude entre les "blocos" et les bandes... . Mais à la différence  des Carnavals brésiliens, le Carnaval de Dunkerque a su rester un Carnaval de rue, participatif, populaire, libre d'accès et gratuit. Les Carnavals de rue au Brésil tendent à perdre leur identité, laissant la place aux beuveries et surtout à la violence. Les élèves ont été impressionnés par les valeurs de camaraderie et d'amitié qui président au Carnaval de Dunkerque, mais aussi par sa dimension philanthropique.
Certains ont vu aussi une inspiration directe entre les masquelours, le jet de hareng et le personnage télévisuel Chacrinha.

Nous sommes ensuite passé aux éléments de linguistique sur le parler dunkerquois, dont voici quelques éléments:

  • à c’t’heure : maintenant.
  • beste clet’che : plus beau costume.
  • beurt’che : 1. faire un tour dans la bande des pêcheurs. 2. chapeau.
  • berguenaere / berguenard : 1. parapluie. 2. habitant de Bergues (par extension, compagnon de bande de carnaval).
  • bringue (faire) : faire la fête
  • chapelle : maison amie où l’on boit un coup et se restaure durant la bande.
  • cletche : vêtement, généralement employé pour désigner le travesti de carnaval.
  • clique : musique de la visschersbande (bande des pêcheurs).
  • klippers : hareng fumé entier.
  • masquelours : carnavaleux.
  • picheloure : sexe masculin
  • pinte : volume d’un demi-litre (une pinte de bière/une pinte de crevette).
  • pot’je vleesche : (littéralement petit pot de viande). plat traditionnel dunkerquois à base de lapin, poulet (poule) et veau en gelée vinaigrée.
  • reuze-papa : géant de Dunkerque.
  • tet’ches : tétons, seins.
  • visschersbende : bande des pêcheurs
  • wiche : sexe masculin. 
  •  zo / zot / zot’che : baiser, bisou. 
Avec tous ça, ils étaient parés...
A partir d'un petit jeu et des traductions effectuées par Sandro, nos carnavaleux ont dû identifer les chansons du Carnaval: chansons de Dunkerque ou marchinhas du Carnaval brésilien?

Et vous saurez vous les retrouver?

RIO OU DUNKERQUE ?
traductions de Sandro Decottignies Cerqueira

Français
Português
À Dunkerque
A Dunkerque quand vient le carnaval,
on est tous joyeux comme des cigales
on se grime on s'met de la peinture,
on s'en fout plein la fegur'
on s’habille avec de vieux habits
et l'on sort son grand parapluie.
Avec tout cà on est paré pour le Carnaval
et le boulot on s'en fout pas mal.
On est heureux, on est heureux
avec les Dunkerquois
on est certains d’être les rois
On est heureux, on est heureux
avec les Dunkerquois,
on s'ra toujours les rois.

La bande de l’entonnoir
Voilà la bande de l’entonnoir
Là tout l’monde boit
Mais personne ne perd la tête
Ha, ha, ha, ha,
Mais personne ne perd la tête
C’est nous qui buvons
mais c’est eux qui sont pompettes

Moi je bois, je m'fais pas d'souci,
c’est mon argent
et j’en fais ce dont j’ai envie
Là où il y a bouteille, là où il y a à boire
Elle y sera la bande de l’entonnoir

La cabaretière
La cabaretière fais nous crédit,
on te paiera tous à samedi
si tu veux pas m'donner à boire,
on va t'choler dans ton comptoir
A la piqure, tout l'monde l'endure
le plus veinard c'est Co Pinard
qu'il se couche tôt, qu'il se couche tard,
il boit toujours son verre d'pinard.

Maman je veux
Maman, je veux (maman)
Maman, je veux (maman)
Maman, moi je veux téter
Donne la tétine
Donne la tétine
Donne la tétine sinon bébé va pleurer

 Wiche
Wiche, wiche, wiche, wiche,
viens jouer avec mon wiche
cinq minutes c'est pas longtemps
et puis mon wiche
mon wiche i s'ra content.

Marguerite
Si tu veux faire mon bonheur,
Marguerite, Marguerite
Si tu veux faire mon bonheur,
Marguerite donne-moi ton coeur
Marguerite a répondu:
« Si t'es sage, si t'es sage »
Marguerite a répondu
« Si t'es sage, t'auras mon cul »

Le cerf-volant de papy
Le cerf-volant de papy ne monte plus
Le cerf-volant de papy ne monte plus
Et malgré tous les grands efforts qu’il fait
Bon-papa n’est plus ce qu’il était

Il a eu beau chercher à s’relever
Son p’tit cerf-volant il s’est pas réveillé
  
Allah-lá-lá-ô
Allah-lá-ô, ô ô ô ô ô ô
Qu’est-ce qu’il fait chaud, ô ô ô ô ô ô
La traversée du Sahara a été dure
car ce soleil de plomb
nous a cramé la figure

Nous sommes venus d’Égypte
et très souvent
il nous a fallu prier
Allah! Allah! Allah, mon bon Allah!
Envoie de l’eau à yoyo
Envoie de l’eau à yaya
Allah! mon bon Allah

La bière
Pensez-vous que la bière c’est de l’eau ?
Non, la bière n’est pas de l’eau,
Car la bière vient d’la brasserie
Et l’eau elle vient du ruisseau

Je peux me passer de presque tout
De frites, de pain, de smout’
Je peux me passer d’fromage
Et tout le reste, moi, je m’en fous

Je peux me passer d’amour
(Oui, ça pourrait même me plaire)
Mais moi, j’peux pas me passer
De ma sacré p’tite bière.

 Salut à Co-Pinard
Salut à Cô-Pinard,
salut à ta mémoire
Là-haut, tout près d'Jean Bart,
c'est ta gloire,
Tant d'années à nous guider,
tant de masques à aimer
A c't'heur' nous voilà tous
en pleurs. (le couplet 3 fois)
Em Dunkerque
Em Dunkerque quando é carnaval,
nossa alegria é geral
todo mundo se arruma e se pinta
e enche a cara toda de tinta
de roupa velha a gente sai vestido
levando um guarda-chuva colorido
E desse jeito ‘tá tudo pronto pro carnaval
pro trabalho a gente só diz tchau.
Felicidade, felicidade
no carnaval, Dunker-
que com certeza manda ver
Felicidade, felicidade
no carnaval, Dunker-
que sempre manda ver.

A turma do funil
Chegou a turma do funil
Todo mundo bebe
Mas ninguém dorme no ponto
Ha, ha, ha, ha,
mas ninguém dorme no ponto
Nós é que bebemos
e eles que ficam tontos

Eu bebo, sem compromisso,
com meu dinheiro,
ninguém tem nada com isso
Aonde houver garrafa, aonde houver barril
Presente está a turma do funil

A garçonete
Ei, garçonete, pendura essa
sábado eu pago, não se estressa
e se você não aceitar
pau vai comer aqui no bar
Me dá glicose, quero outra dose
quem é feliz é o Mestre Pinga:
a hora que ele bem entender
sua pinga ele vai beber.

Mamãe eu quero
Mamãe eu quero,
mamãe eu quero,
Mamãe eu quero mamar!
Dá a chupeta!
Dá a chupeta!
Dá a chupeta pro bebê não chorar!

 Bicho
Bicho, bicho, bicho, bicho
vem brincar com o meu bicho
cinco minutos, não demora
e o meu bicho
meu bicho ele adora

Margarida
Se você gosta de mim
Margarida, Margarida
Se você gosta de mim
Margarida, me dá o seu amor
Margarida me falou
“Se comporte, se comporte”
Margarida me falou
“Se comporte que eu te dou”

A pipa do vovô
A pipa do vovô não sobe mais!
A pipa do vovô não sobe mais!
Apesar de fazer muita força,
O vovô foi passado pra trás!

Ele tentou mais uma empinadinha,
A pipa não deu nenhuma subidinha.
  
Allah-lá-lá-ô
Allah-lá-ô, ô ô ô ô ô ô
Mas que calor, ô ô ô ô ô ô
Atravessamos o deserto do Saara
O sol estava quente
Queimou a nossa cara

Viemos do Egito
E muitas vezes
Nós tivemos que rezar
Allah! Allah! Allah, meu bom Allah!
Mande água pra ioiô
Mande água pra iaiá
Allah! meu bom Allah
  
Cachaça
Você pensa que cachaça é água?
Cachaça não é água não
Cachaça vem do alambique
E água vem do ribeirão

Pode me faltar tudo na vida
Arroz, feijão e pão
Pode me faltar manteiga
E tudo mais não faz falta não

Pode me faltar o amor
Isto até acho graça
Só não quero que me falte
A danada da cachaça

Salve o Mestre Pinga
Salve o grande Mestre Pinga
Salve a sua memória
No céu, perto de Jean-Bart
é sua glória
Tantos anos a nos guiar
Tanto amor ao carnaval
Agora o nosso po-
vo chora. (estrofe 3 vezes)

 
 En live, ça donne ça:



video


Et enfin, la surprise fut totale lorsque nous leur avons présenté le thème de la meilleure école de samba de Vitoria, la MUG, pour le Carnaval 2013...DUNKERQUE! Voilà la samba de Carnaval qui rend hommage à Dunkerque:



  .



Le Carnaval de Dunkerque au cinéma

Karnaval, de Thomas Vincent, 1999

Bienvenue chez les ch’tis, de Dany Boon, 2008

Ma part du gâteau, de Cédric Klapisch, 2011

 

Documentaires

24 heures à Dunkerque




Sites internet

http://sandrodecott.blogspot.com.br/2011/03/dunkerque-e-o-carnaval.html

http://mincoin.free.fr/dunkerque.htm

http://dkpsuleurs.free.fr/

http://www.ville-dunkerque.fr/

http://www.le-carnaval.fr/



Préparer son séjour à Dunkerque :

http://www.dunkerque-tourisme.fr/




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire