mercredi 3 avril 2013

Insolite comme un ouragan...

On est mercredi, et c'est la fin des soldes.
C'est même le moment des liquidations et des bonnes affaires...à moi les petites robes, les petites blouses, les petites chaussures, les petits pantalons, les petits tops, les petits boucles d'oreilles, les petits shorts...

Bizarre, tiens, comme tout devient "petit" quand on se sent coupable...


Je suis là, en cabine, en train d'essayer une tenue de sport, du genre de ces tenues de sport moulantes, très près du corps, décolletées, colorées...Celles que l'on ne peut s'offrir que lorsque le corps le mérite et lorsque le regard des autres pourra apprécier votre silhouette galbée...
Après un an d'entraînement, j'ai mérité moi aussi ma tenue de sport.

Je suis en cabine heureuse et fière comme un Bar Tabac, au point que j'en sors pour m'admirer, de loin et avec le recul nécessaire, dans le miroir...et pour épater la galerie.

En sortant, je n'en crois pas mes oreilles...
Le lendemain même de mon retour vers le futur fantasmé de Desireless, c'est une autre surprise que le Brésil me réserve.
Le Brésil francophile, le Brésil mélomane, le Brésil créatif qui est la source des plus belles musiques du monde...

En mercredi de fin d'été, voilà ce qui passait dans la galerie commerciale, et qui m'a transportée l'année de mes 10 ans.. et m'a offert une version internationale que je ne connaissais pas.
Notre sulfureuse Steph de Monac', ici...et le son des années 80...
Notre princesse Stéphanie de Monaco et son Ouragan intemporel...


Enjoy!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire