lundi 17 décembre 2012

Les Françaises et les Brésiliennes: leurs meilleurs secrets de Beauté

Emmanuelle Béart par Sylvie Lancrenon. Une Française aux critères de beauté bien brésiliens!

Idéalisées, rêvées, imitées, enviées…les femmes françaises et les femmes brésiliennes  sont l’objet de toutes les attentions. Mondialement reconnues pour la passion qu’elles vouent aux soins du corps et à leur look, elles sont réputées pour leur excellente forme physique et leur apparence toujours travaillée.
Si partout on envie la sensualité, le glamour et la féminité des Brésiliennes,  les Françaises sont réputées pour leur silhouette fine, leur style et leur élégance. On envie leurs secrets, on tente de les découvrir et de se les approprier : « les Françaises se transmettent des secrets de beauté  de mères en filles », « les Brésiliennes maîtrisent parfaitement tous les secrets des fruits d’Amazonie ».

Nous sommes parties à la rencontre de différentes femmes, en France et au Brésil, leur demandant quels sont leurs secrets de beauté. Les résultats sont très surprenants et loin des clichés ! Voici en exclusivité les véritables secrets de beauté des Françaises et des Brésiliennes  !

Les meilleurs secrets de beauté des Françaises
Les meilleurs secrets de beauté des Brésiliennes

Quels sont les meilleurs secrets à retenir ?
Le premier est qu’il n’y a pas de beauté sans une bonne hygiène corporelle. Comme le dit Sophie, la base est la bonne hygiène corporelle (cheveux propres, déodorant, ongles impeccables, épilation...)
Le deuxième est qu’avec des cheveux soyeux et une belle peau, on n’a pas besoin de maquillage (ou si peu…tendance soft et nude pour Andreia et Rebecca).
Le troisième est l’hygiène de vie : bien dormir, manger équilibré, manger des fruits, boire de l’eau et faire beaucoup de sport (y a pas de secret : faut suer !)
Le quatrième, c’est la pensée positive, l’ouverture aux autres et aux événements, la confiance en soi, l’estime de soi, la personnalité assumée, avec ses qualités et ses défauts. Il n’y a rien de pire que de se juger sévèrement et vouloir se changer.
Le cinquième enfin est de faire les choses pour soi-même, pour se faire du bien, pour se sentir bien, pour se reconnecter avec soi-même, sans penser au regard des autres.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire